•  

     

    L'abyme, avec un Aalgré les faire-part, les certitudes et les insouciances

     

    Le monstre demeurait

     

    Le monstre en ses fosses insondables

     

    Aujourd'hui il est forcément

     

    Ressorti

     

     

     

    Il rode

     

    Paraît-il même qu'il rode

     

    Dans les ombres de ruelles incertaines

     

    Dans les ombres des faces de chômeurs

     

    Dans les ombres des mots décalottés au milieu des gradins

     

    Il se cache, mais vraiment à peine

     

     

     

    Il grime ses éventails d'antiphrases doucereuses

     

    Il grimpe dans les sourcils les plus froncés

     

    Il se juche sur les accusations définitives

     

    Il adore les victimes obstinément désignées

     

     

     

    Il prépare la fin du monde

     

    Il peaufine la fin de notre monde

     

    Pardon, de votre monde

     

    Il la colorie

     

    Il l'agrandit

     

    Il sème de belles gouttes de sang dessus

     

     

     

    La promesse est prête, voilà, voilà

     

    Absolument réglée jusqu'au moindre soupir d'horreur

     

    Un avenir noir, si noir qu'il en est basané

     

    Un ciel de minarets

     

    Une jungle sur le parvis même de l’Église

     

     

     

    Allons, ne soyez pas timide

     

    Prenez un bulletin

     

    Ou prenez la hache, là

     

    Là, vous dis-je.

     


    2 commentaires
  • Sur l'écologie comme sur le reste, François Hollande ne lâche rien. Contre les vents mauvais venus de la France rance, moisie et déclinante, rongée par le doute, grignotée par les replis frileux, ou les écologistes hargneux, ces islamo-verdâtres, qu'à juste Valls on titre dans la presse bien sur son séant.

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est le produit tendance, mais je le vois bien se positionner, lentement. Le potentiel est là, pour un achat un peu fou mais tellement porteur. Un pari calculé sur l'avenir. Je note 8/10 sans réserve.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Quelques commentaires pour tenter de vous rallier à ce polar qui n'en est pas un. David Peace, avec Rouge ou mort, ce n'est pas du roman, ce n'est pas un essai non plus. C'est un style. Un style qui nous parle de nous ce que serions si nous étions Bill Shankly, manager du Liverpool Football Club entre 1960 et 1974. Ce que nous serions tous.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La démocratie est efficacement combattue par ceux qui prétendent chaque jour la promouvoir. A terme, le combat de la gauche - cet ensemble laborieux nourri au collectif et aux valeurs républicaines -,  ce combat est perdu. A moins que de l'extérieur ne vienne une chance.

    Revue des fondamentaux de la démocratie, des forces qui l'assaillent et de cet espoir dangereux qui pointe déjà.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • S'il n'en préfigure pas la fin, il illustre, ô combien, le courage de l'humanité

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique