•  

    C'est une aventure dans la langue, ou plutôt dans les éléments de langage. On est à la frontière entre l'histoire et l'analyse. Alors qu'est-ce que viennent foutre là ces fragments de poésie et d'absurde  ? Vous ne le saurez pas si vous ne lisez pas Le parfum du jour est fraise. Vous en avez tout à fait le droit.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

     

    ...il est tempsemain sera absent, voilà l’abîme en nous

     

    dans nos gestes et nos joies quelque chose tremble

     

    une douleur d'espèce qui ne trouve pas de mots

     

     

     

    qui pourrait dire la fin qui vient comme une vieillesse sanglante

     

    ou prétendre une dernière fois à l'illusion d'avenir

     

    la nuit, les étoiles même sont en sursis

     

     

     

    je suis né d'un arbre, d'un coucher de soleil

     

    je suis fort de la rosée du matin, de la terre noire au goût âpre

     

    la matrice monde n'enfantera plus

     

     

     

    pas une larme, pas un cri, pas un mot

     

    ne vient

     

     

     

    pas encore.

     


    votre commentaire
  •  

    Dans un pays en récession où les massives protestations ne sont pas, c'est un euphémisme, au cœur des politiques menées, se pose la question de la représentation et du peuple. De leur relation distendue découle une question qui, pour certains, paraît rhétorique, sinon outrancière. Sommes- nous encore en démocratie ?...

     

    MAJ 28/11/2019

    François Ruffin, soudain mis en accusation par Juan Branco. Un héraut de la Gauche aurait combiné son opposition en collaboration directe avec Emmanuel Macron. L'affaire est  peut-être dérisoire, minuscule événement dans le chavirement général de la politique, mais elle fait mal. Par les doutes qu'elle instille. Peut-on faire l'économie de la mettre de côté ? Non.

     

    MAJ 29/11/2019

    Tentative de compréhension de l'enregistrement parcellaire de l'échange entre François Ruffin et Emmanuel Macron, compte tenu de la nature de l'enregistrement et à la lumière des discours et positions de François Ruffin. Sans oublier le contexte actuel mettant aux prises les Gilets Jaunes et celui qui n'est plus ministre mais président, Emmanuel Macron.

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

     

    Au largeoéland, la mer vole avec toi dans la ville,

     

    laisse le goudron et les hommes enclavés

     

    plane au-dessus des raisons et déraisons

     

    je peux voler moi aussi

     

     

     

    je sortirai mes ailes

     

    j'ai encore du duvet

     

    souffle, regarde, il est tout blanc

     

    alors nous danserons entre les nuages

     

     

     

    goéland, les toits balancent

     

    ivres d'envie d'ouvrir les demeures

     

    fini les murs, fini les îles

     

    coulent les barrières au travers du ciel

     

     

     

    j'irai avec toi au pays où les hommes dansent avec l'avenir

     

    les casques et les lances s'effritent au contact du vent

     

    fini cet étrange fantôme qui vient chaque matin aspirer la vie

     

    sans boussole, nous perdrons ce pensant incube.

     


    votre commentaire
  •  

    Des mots, des expressions, à force d'usage se retrouvent usés. On les qualifieraient de mythiques, si le qualificatif lui-même n'était pas rongé à force d'être employé par n'importe quel animateur de camping. Alors on les voit insensiblement disparaître des propos, des discours, avec leurs bagages de représentations d'une réalité qui s'évanouit peu à peu.

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    La poésie n'est pas un message; quelque chose entre le cri et le soupir. Mais ce qu'elle pointe, au plus profond de l'humain, a à voir avec sa vie, voire sa survie comme être singulier, membre d'une espèce particulière.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires