•  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui, la voiture. 

     

    22 poèmes pour un Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Vin

     

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

     

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui, le vin. 

     

    22 poèmes pour un Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près. 

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

     

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui, le papier. 

     

    22 poèmes pour un Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près. 

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    La revue Nouvelle Donne vient de publier un de mes textes récents. Une nouvelle qui fait écho à une actualité, sans porter de jugement, sans prendre parti, mais en tentant de rappeler que nous sommes tous de cette humanité si grande et si fragile, sans qu'il y ait les surhommes d'un côté et les sous-hommes de l'autre...

    La nouvelle s'intitule Après la vie. Extrait :

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

     

     

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui,le cassoulet.

     

    22 poèmes pour une Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près.

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

     

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui, l'essence. 

     

    22 poèmes pour une Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires