•  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

     

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui, le papier. 

     

    22 poèmes pour un Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près. 

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    La revue Nouvelle Donne vient de publier un de mes textes récents. Une nouvelle qui fait écho à une actualité, sans porter de jugement, sans prendre parti, mais en tentant de rappeler que nous sommes tous de cette humanité si grande et si fragile, sans qu'il y ait les surhommes d'un côté et les sous-hommes de l'autre...

    La nouvelle s'intitule Après la vie. Extrait :

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

     

     

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui,le cassoulet.

     

    22 poèmes pour une Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près.

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

     

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui, l'essence. 

     

    22 poèmes pour une Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui, les saisons. 

     

    22 poèmes pour une Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près.

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

    Inventaire poétique de ce qui devrait disparaître avec lui. Choses et concepts, sensations et idéaux sur le point de, ou déjà en chute dans le grand Déversoir. Aujourd'hui, le dodo.

     

    22 poèmes pour une Anthropocène étalée sur 220 années, ou à peu près.

     

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires