•  

     

     

     

    Comme s'il existait une cléans l'ordre du monde présent, s'enveloppent les hommes comme les monuments

     

    De couches fallacieuses on couvre la buée des souffles sanguinolents

     

    La vie, elle se faufile en tortillant des hanches, affamée de chair nouvelle

     

    La vie, une fois repue, elle file en catimini rejoindre Sablier son compère

     

     

     

    Dans les palaces du monde présent, s’esclaffent les maudits, inaugurant de nouvelles pensées d'airain

     

    Leur éteignoir permanent occulte la bave, le fiel et l'ordure

     

    La mort, elle se pavane en discrets filigranes sur les parchemins gonflant dans leurs mains

     

    La mort, elle sait appuyer là où ils sécrètent ruine et chaos

     

     

     

    Renverser l'ordre des choses vers les gens, moi je ne demande pas

     

    Mieux c'est d'accord, mais comment trouver le pourquoi initial du moins ?

     

    Entre les volutes de quelques chants, soudaine lévitation fait croire

     

    Entre les mots inspirés on pourrait déployer quelques ailes inédites

     

     

     

    Toi comme moi, retombes sur le sol ténébreux sans lunette de vision partagée

     

    Je cherche toi qui recherche son moi parmi tous ceux qui ne veulent pas de nous

     

    Pendant que la sphère des désirs engrosse les limbes faute de terre où vraiment s'imbriquer

     

    Pendant que cette mort redoutée demeure l'intangible témoignage de notre existence commune.

     


    votre commentaire
  •  

     

    Toujours dans la série "objets". Ces choses qui connaissent bien leur sujet.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Retour sur un incident sécuritaire en cette fin d'année d'année, qui pourrait bien ouvrir sur un retour pressé à la "vieille politique", avec des séquences victimaires plantant au centre les forces de l'Ordre macronnien. Des relents populistes qui pourraient très bien se retourner contre ceux qui les propagent.

     

     MAJ 06/012018 (en bas de page)

    Lire la suite...


    4 commentaires
  •  

    Très court conte de noël...

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    Nouvelle incarnation de la série "objets"...

     

     

    Lire la suite...


    4 commentaires
  •  

     

    Réflexions à spectre large sur un État aux mains d'une poignée de satrapes dont la perte serait un immense profit pour tous.

     

    MAJ 20/12/2017 Apothéose financière à l'Elysée (en bas de page)

     

     

    Lire la suite...


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires