•  

    Les bons contes font sans doute de bonnes allégories de la Vérité. Celui-ci ne dérogera pas, je l'espère, même si certain(e)s qualifieront sans doute d'alternatif ce tryptique descendant l'échelle des humeurs...

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

     

    Au fond de mon armoire de toilette, j'ai retrouvé un flacon de parfum qui ne m'appartenait pas. Je l'ai ouvert et le nom de la propriétaire, aujourd'hui loin de moi, m'est revenu aussitôt. Elle m'a quand même inspiré ces quelques lignes...

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Dans un texte antérieur, je disais que la poésie n'avait à ressasser indéfiniment les mêmes thèmes, mais pouvait, devait toucher à tout, et même l'ordure. J'ai livré déjà quelques poèmes y faisant référence. Nouveau poème là-dessus. Enfin, si on peut dire...

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

     

    A l'origine de ces listes, un mail... La liste est une forme de contrainte qui fut régulièrement utilisée par les membres de l'Oulipo.

     

    Ils n'échappera à personne que beaucoup d'entrées peuvent sembler mal placées, voire déplacées. Un incident tout à fait dépendant de la volonté de l'auteur..

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Quelques réfexions désordonnées sur le devenir de l'argent, et les hommes d'argent que nous sommes, pour partie. Une évolution qui nous appartient si peu, tant la puissance de l'argent est en voie de libération continue. Jusqu'à se doter de philosophies d'existence qui pourraient mettre la nôtre en question...

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    Je ne suis qu'une diversité traversée, rencognée, souffreteuse, avaleuse de l'umière pour expectorer des ombres écrites. Mes poèmes ne me ressemblent pas, ou si loin dans l'avant rêvé. Je hais les poètes-logo qui font toujours poésies pareilles, qui font livres de poésies comme livres de patates. Je fais des manuscrits songeurs, à quatre mains plus la mienne, et des tiroirs de toutes les couleurs d'où je sors, jamais le même ni tout fait différent. 

    Sergio ne m'en voudra pas, j'espère, d'avoir piqué une de ces énigmatiques toiles (ci-dessous). Elle m'inspirait voilà, car il m'inspire régulièrement cet artiste. Ma tête lui dit merci, mon coeur lui dit encore. Et je trouvais ce petit poème pas trop mal.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires