•  

    "RIP, RIP, RIP, hourra !" crie-t-on sur tous les tons, dans tous les coins de la République...Quelques retenues devant ce déversoir organisé...

     

    MAJ 19/06/2019

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    La rue est un univers qui progresse vers l'étang. L'étang est un purgatoire où les compteurs sont définitivement mis au rancard. L'inimaginable traversée nettoie les êtres en vu du Paradis.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Parmi ces réceptacles qui gravitent ou ont gravité autour de moi, la poêle. Un nouvel objet poétique...

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Sur une série d'impasses qui guettent le citoyen à l'occasion des élections UE. Impasses menant nécessairement à des compréhensions et des choix politiques...

     

     

    MAJ 29 mai 2019

     

    Sur le spectacle électoral et sa crédibilité légèrement entamée...

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

     

    Une nouvelle poussée de poèmes. Ils sont issus de ce que je perçois, là, dans la rue. Une rue qui avance vers l'étang, si loin qu'il faudra traverser un monde pour un jour, peut-être l'atteindre, avant de passer au-delà. Au-delà, où n'existe  plus ce que les habitants de la rue appellent le temps, l'amour, la solitude. et demain. Parfois, dans la rue, on se croirait déjà de l'autre côté.

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Un coup d'oeil plus "linguistique" sur le discours de Marcon. Les mots les plus employés révèlent combien les valeurs et la posture d'E. Macron sont étrangères à ce que vivent les français, la République. Combien sa langue d'une distinguée violence, annonce la brutalité des corps de police transformés en milices de répression.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire