•  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

    Inventaire poétique de ce qui devrait disparaître avec lui. Choses et concepts, sensations et idéaux sur le point de, ou déjà en chute dans le grand Déversoir. Aujourd'hui, l'avenir.

     

    22 poèmes pour un Anthropocène étalé sur 220 années, ou à peu près. 

     

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

    Inventaire poétique de ce qui devrait disparaître avec lui. Choses et concepts, sensations et idéaux sur le point de, ou déjà en chute dans le grand Déversoir. Aujourd'hui, l'espoir.

     

    22 poèmes pour un Anthropocène étalé sur 220 années, ou à peu près. 

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

    Inventaire poétique de ce qui devrait disparaître avec lui. Choses et concepts, sensations et idéaux sur le point de, ou déjà en chute dans le grand Déversoir. Aujourd'hui, la Sécu. 

     

    22 poèmes pour un Anthropocène étalé sur 220 années, ou à peu près. 

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

    Inventaire poétique de ce qui devrait disparaître comme lui. Objets, idées, sensations, et idéaux sur le point de, ou déjà en chute dans le grand Déversoir. Aujourd'hui, la plage.

     

    22 poèmes pour un Anthropocène étalé sur 220 années, ou à peu près. 

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    A la force de ses machines, l'homme est parvenu à se faire sa petite niche à lui dans les immenses ères géologiques. A peine installé, il fait tant de bruit et bouscule tout avec tant de fureur qu'il va s'effacer bientôt lui-même de l'Anthropocène.

    Inventaire poétique de ce qui va disparaître juste avant lui...Aujourd'hui, le bien-être, un certain confort de certitudes aussi vagues que persistantes.

     

    22 poèmes pour un Anthropocène étalé sur 220 années, ou à peu près. 

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Remarques sur l'absence de lutte collective d'ampleur chez les petits commerçants. Absence qui pénalise toute résistance générale possible, contre un régime, un gouvernement pourtant crédité d'une gestion tout à fait ubuesque de l'épidémie Covid, et d'une utilisation complètement censitaire d'une Dette énorme qu'il veut faire payer à l'ensemble de la population...

    MAJ
    Texte revu et étoffé, après premier jeu dans la précipitation...

     

    Lire la suite...


    votre commentaire