• Le rêve du milliardaire

     Le rêve du milliardaire

    Une vilaine nuit, je somnolais en sueur au bord du matin

    Je rêvais que je tuais un milliardaire

    Un de ces êtres dont le nom entraperçu au détour d'un journal

    Coloré, faux et tous sourires provoquait chez moi d'ombrageuses incompréhensions

    Je le tuais je ne sais où, sans doute sur un de ces bords de mer que ses congénères et lui ont

    Colonisés, annexés et protégés contre nous

    Il râlait sur le sable, le couteau dépassait de sa gorge

    Je soufflai, repris mes forces en observant les baigneurs indifférents

    Envahi peu à peu par la sensation d'une recomposition de l'air et de l'eau

    Épiphanie sombre et glorieus

    Je l'avais tué, maintenant je comprenais que j'avais planté en lui ce morceau de fer

    Froid comme une prothèse définitive

    Non parce qu'il possédait une femme aux seins éternellement bombés

    Non parce qu'il m'obligeait à poétiser ma misère

    Non pour son nauséabond parfum de certitude

    Non pour la pitié dont il était rigoureusement privé

    Non pour l'espace autour de lui qu'il obligeait à des contorsions odieuses

    Non par jalousie, envie, mélancolie ou faim

    Non par faiblesse, empathie, ambition et tourments

    Non parce qu'aimer est un tour de force fatalement poignant

     

    Je l'ai tué pour qu'enfin il se dissolve

    Sans aucune possibilité d'être

    Sans aucune possibilité d'être imaginé.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Juin 2014 à 11:55

    Répondu sur ma page, Alain.


     

    2
    Mardi 3 Juin 2014 à 20:33

    Mais pourquoi tu m'as pas répondu sur la mienne ?...

    3
    Mardi 3 Juin 2014 à 20:50

    J'ai fait n'importe quoi, alain. Ce message je croyais l'avoir mis sur ta page fb et je ne le voyais plus. Je vais faire un copié-collé de ce que j'ai écrit sur ma page. Il faut savoir que ce n'est pas une critique de ce que tu as écrit, cela reflète juste les pensées que ton texte a fait surgir chez moi et... j'aimerais bien lire les pensées des autres !

    4
    Mardi 3 Juin 2014 à 20:53

    Voilà :

    "La richesse, la vie facile, l'accroissement des biens matériels sera toujours le sapin que l'homme dans sa vie désire transformer

    en Art (de Noël). Il oublie que c'est avant tout un arbre dont les racines s'enfoncent profondément dans la mémoire de l'humanité

    et dont les ramilles, même après destruction, continuent de pousser avec la même détermination, sur d'autres plans.

    Le rejet est en nous, le crime nous le réalisons contre cette tendance à vouloir posséder qui existe tant que dure la colère.

    Avoir, le nécessaire. Etre, avant toute chose. Tendre la main, sans renier sa propre vie, juste pour donner à autrui la possibilité

    d'actionner la dynamique de la sienne, s'il le veut vraimen. Offrante et reconnaissante !"

    5
    Mardi 3 Juin 2014 à 22:11

    Oui, merci, tu es pardonnée wink2 C'est une envie qui m'a traversée souvent, que de lire les pensées des autres..Mais en serions-nous plus heureu(se)x ?
    J'aime tes textes, c'est une forme de commentaire à la fois candide et profonde, parce que certains textes, comme le dernier que tu as mis, convoquent des souvenirs à la fois vécus et littéraires qui amplifient, font caisse de résonance à la signification initiale du texte et du contexte. Bon, je ne sais pas si je suis très clair, là., j'espère que tu as compris.
    Perso, je préfère que tu répondes ici sur mes textes...smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :