• Quelque chose comme des voeux

     

    Quelque chose comme des voeuxlors, meilleurs vœux à ceux d'aujourd'hui et ceux d'hier. La ville est fantôme. En ses canaux dort l'avenir. Je ne sais que marcher dans les rues. Un mendiant inaugure 2017. Il a le cheveux court, l’œil farouche. Je me demande ce qu'il regarde. Sa vie à ses pieds ? L'orgueil demeure un péché capital, je poserai un euro dans la boite. 
    J'avance dans le silence. Ma tête ne suit pas. Elle glisse dans le passé, c'est aussi ça vieillir avec les douleurs diffuses du corps qui ne ment pas. Elle revient vers les choses, des instants translucides, entre rêves et remémorations. J'aimerais pouvoir empiler les années comme les Lego. De beaux rectangles de vie bien nets, avec de belles couleurs. Je poserais du soleil ou de la neige dans les coins trop tristes et je passerais du blanc sur les scènes ratées.

    Alors, il me faudrait beaucoup de temps. De toute façon, il n'est plus temps d'y penser. Le soleil vient de mettre  une grosse claque à la mélancolie. Il sait, lui, qu'écrire n'est pas vivre, enfin pas tout à fait. Donc, a ciao et viva la revoluccion !


  • Commentaires

    1
    gelsy
    Lundi 2 Janvier à 08:53

    j'ai mis mon pas dans les traces écrites et j'ai marché à la rencontre. La rencontre a eu lieu

    merci m'sieur !

      • Dimanche 8 Janvier à 10:58

        ^^Les remerciements sont partagés.

    2
    Lundi 2 Janvier à 10:28

    Mais de rien...Autour d'un café en face de la Mairie, si je ne me  trompe pas...

    3
    Dimanche 8 Janvier à 01:18

    Bonne année d'écriture aux uns et de lecture aux autres, que la rencontre se fasse ainsi, entre les mots.

    4
    Dimanche 8 Janvier à 10:55

    Meilleurs vœux smile

    Ce que fait, ce qu'est un texte, effectivement, comme 'une œuvre d'art en général, se situe, il me semble, à mi-chemin entre l’œuvre et de son observateur. Merleau-Ponty, je crois, a dit ça bien mieux que moi dans ses réflexions sur la phénoménologie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :