• Sur le flux

    L'intuition surréaliste me paraît toujours juste, quant aux racines de l'acte écriture.

     

     

    Sur le fluxcrire. Faire monter la pâte informe qui, à peine surgie, attire des mots, des mots l'investissant pour lui donner existence, à elle qui n'est qu’ineffable essence. Écrire. Ne pas mourir, capter le grondement intérieur. Résister, ne pas succomber au vide rugissant, ne pas s'effondrer sur soi-même. Donner extériorité au chaos. Traduire dans un ordre mineur. Raison vecteur d'un chaos enfin audible, enfin dicible. Chaos enfin reconnu, investi, apprivoisé. Écrire.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :