• Sur la fin du monde infini

     

     

     

    Sur la fin du monde infiniinsi sera-t-il de l'exosquelette marchand

     

    Démembré, abandonné au passé pourrissant

     

    Ainsi sera-t-il de nos corps synthétiques

     

    Rappelés brutalement à la naturelle usure

     

    Ainsi sera-t-il de la vie transgénique

     

    Diluée sans retour dans les sables

     

     

     

    Ainsi sera-t-il incrédule,

     

    Le dernier regard

     

     

     

    Ainsi sera-t-il de l'air et de la terre

     

    Ainsi sera-t-il de la brume et de la rosée

     

    Ainsi sera-t-il de l'éphémère et du durable

     

    Ainsi sera-t-il de la folie et de la plume

     

    Ainsi sera-t-il de la raison et de l'airain,

     

    Ainsi sera-t-il de l'avenir et des passés

     

    Ainsi sera-t-il des reniements et des promesses

     

     

     

    Qu'il en soit ainsi, vous l'avez voulu.

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Juin 2016 à 10:01
    balèze! Je crois que je vais mettre ce poeme à contribution lors de mes lectures-spectacles
      • Mardi 7 Juin 2016 à 10:30

        Si jamais tu filmes le spectacle, ou plutôt le fait filmer, tu pourras mettre en ligne la video, stp, que je vois ce que ça donne quand c'est dit, et bien dit ?...Merci...

    2
    Mardi 7 Juin 2016 à 10:03
    Vraiment très situationniste... comme j'aime
    3
    Mercredi 8 Juin 2016 à 08:33
    ok
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :