• Pour un berceau maltraité

     

     

    Pour berceau maltraitéerre ! Terre !

     

    Trace bleutée dans l'absolu néant

     

     

     

    Fragile ! Fragile !

     

    L'intensité d'existence jamais n'égalera la racine de mortalité

     

     

     

    Adieu ! Adieu !

     

    Passé les usines

     

    Passé les égouts

     

    Passé les poubelles

     

    Passé les camps

     

    Passé les charniers

     

     

     

    Ici ! Ici !

     

    Apostasier la boulimie

     

    Araser les échelles

     

    Encorder nos libres essences

     

    S'adonner aux lenteurs

     

     

     

    Futur ! Futur !

     

    Fraîchie la plante de mon pied dans la rosée matinale

     

    Soleil levant sur mes chevilles enluminées

     

    Le filet de conscience lancé sur demain

     

    Naît dans l'instant habité

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Écume blanche
    Lundi 25 Janvier 2016 à 15:07

    Bonjour,

     

    Je comprends mal.

     

    Amitiés

      • Lundi 25 Janvier 2016 à 15:44

        Laisse mariner à l'intérieur, laisse-toi le temps d'ingérer les mots...

    2
    Écume blanche
    Mardi 26 Janvier 2016 à 00:28

    C'est très beau.

    J'ai ingéré les mots.

    Merci.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jeudi 3 Mars 2016 à 07:02

    belle poésie, Merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :