• Marche vers l'oubli

     

     

    Marche vers l'oubli'essaye juste de ne pas me souvenir de toi

     

    Je vais me servir, je vais boire vite

     

    Je ne me souviendrai plus qu'à quatre-vingt-dix-neuf pour cent

     

    Vite, je vais me servir un autre verre

     

    Je ne me souviendrai plus qu'à quatre-vingt-dix pour cent

     

    Je continuerai à boire

     

    Finalement, j'arrêterai de girer dans le salon

     

    Et je laisserai les souvenirs et leurs années

     

    Se poser sur la bibliothèque, sur la table et sur les chaises

     

    Je n'irai plus regarder dans la chemise verte au fond du tiroir en bas de la commode

     

    Je n'irai plus frotter les petits objets dans le coffre à côté de la télé

     

    Précisément à droite de la cheminée, maintenant

     

     

     

    Je boirai encore un verre et je ne me souviendrai pas

     

    Non, je me souviendrai définitivement plus qu'il y a ta photo avec les objets

     

    Celle où tu marches dans les rues de Toulouse

     

    Tu marches, juste belle d'un sourire à décoller le ciel

     

    Je ne le verrai pas, je ne saurai plus qu'il y a quelqu'un à côté de toi

     

    Et que ce quelqu'un c'est l'homme qui est en train de boire, tu vois

     

    Non, tu ne vois pas, parce que ça fait des années que tu ne le vois plus

     

    C'est l'homme qui pose le verre à côté de toi

     

    Non, il n'est pas en train de boire

     

    Il marche à tes côtés, avec sa main, juste sa main, tu vois 

     

    Sa main dans la tienne

     

    A flâner ensemble dans les rues de Toulouse

     

     

    Excuse-moi, je bois juste un verre de plus, mon amour.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Août 2016 à 11:26

    Merci pour le partage!

    2
    lilo
    Vendredi 3 Mars à 19:36

    Wââââh 

    sarcastic

      • Vendredi 3 Mars à 20:26

        Il y a une sorte de plaisir à se glisser dans la faille douloureuse de la nostalgie...

    3
    lilo
    Vendredi 3 Mars à 20:55

    Ou le plaisir qui s’offre la faille d’Amour, incomparable rédempteur, beau comme un Ange de miséricorde.  Qui serait assez dépourvu d’humanité pour oser porter l’anathème contre eux. he

    4
    2e soir
    Lundi 6 Mars à 01:41

    Toulouse? c'est Marie-Christine?

    Merci de cette belle dégustation telle une petite porcelaine à saké.

    5
    Lundi 6 Mars à 09:21

    Eh non, ce n'est pas Marie-Christine, ni un clin d’œil à Nougaro, même si ce grand chanteur le méritait amplement...Santé!

      • 2e soir
        Lundi 6 Mars à 14:43

        Je n'ai pas résisté à ce clin d'oeil flatteur. Flatteur pour Nougaro, bien sur.happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :