• Galet I et II

     

     

    Toujours dans la série "objets". Ces choses qui connaissent bien leur sujet.

     

     

     

     

    Galeton doigt glisse sur le galet

     

    Cherche d'invisibles traces

     

    Du temps évaporé dans la masse

     

    Millénaires lovés dans le creux de ma main

     

     

     

    J'aurais dû poser un galet sur chaque pas du fantôme qui déjà là-bas s'éloigne

     

    Trouver peut-être une pierre immense et violemment colorée

     

    Prête à s'user à ma place quand je la convoquerais au milieu de l'appartement

     

    Sur la table ou fument les restes de mes pensées

     

     

     

    Galet en connaît un rayon sur les horloges, les cerfs et les fantômes

     

    Sa bibliothèque ne pèse sur aucune étagère

     

    Je sais qu'il sera là quand je ne serai plus

     

    Et je l'aime pour ça.

     

    ----

     

    Galet II

     

     

    Ne chante, ni ne rit, ni ne souffre, ni ne gémit,

     

    Galet sens-tu la douceur de ma main ?

     

    Les millénaires fluent et refluent au balancement de la mer

     

    Nulle autre que ma main ne les suit

     

     

     

    L'onde va et revient, cherchant mes mémoires de géants innomés

     

    Galet, combien de générations poses-tu dans ma main ?

     

    Tu es poli, tu ne me diras rien que je ne veuille exprimer

     

    Galet, j'aimerais croire maintenant, tant qu'il y a lumière et espoir à ma fenêtre

     

    Déjà tu refroidis.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :