• De par ma chandelle verte, cogner sur les pauvres pour écraser le FN, voilà qui me plaît, Mère Ubu !

    Un député rose vient proposer qu'on fasse tout de même payer aux pauvres l'impôt. Ce qui devrait contrer le FN. Logique ?...

     

     De par ma chandelle verte, cogner sur les pauvres pour écraser le FN, voilà qui me plaît, Mère Ubu !

    azzy Hammadi, député de Seine-Saint-Denis, vient de déposer un amendement pour imposer ceux qui ne payent pas d'impôt. "L'objectif est de répondre à la frustration de certains de nos concitoyens, alors que plus de 50% de la population ne paye pas d'impôt sur le revenu". Ce serait justice sociale au pays de « l'assistanat » que dénonça antérieurement Wauquiez L., politicien blanchi sous le harnais LR.

     

     

    M. le Député Hammadi, là où d'autres tombent dans la machine à CDD organisée par le management de la terreur, est arrivé dans la communauté rose à 19 ans, si l'on en croit sa fiche sur le site de l'Assemblée. Il se retrouve président du MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes) à peine quatre ans après avoir pris carte au parti. Un parcours qui ressemblent beaucoup à celui de tous ceux qui trustent les places dans la lumière, au PS. A trente ans, il est à plus de 2800€/mois, ce qui permet une réflexion apaisée sur ce peuple inconstant, pulsionnel et si peu reconnaissant envers ces élus qui se battent pour lui faire la vie douce. A trente ans encore, voilà M. le Député sur orbite, adoubé dans le 9-3, un des départements les plus remplis de pauvres en France, terre de mission, donc, pour l'ardent défenseur de l'impôt. Il est à la gauche du PS, avec Hamon et Aubry, donc les pauvres ça le connaît. Il ne les veut pas au bord du chemin, il veut les intégrer dans la communauté nationale dont ils ne représentent qu'un cinquième. Sans doute fait-il preuve d'une certaine candeur, doublé d'un solide aveuglement, M. le Député. A moins qu'il n'ait un proche psychanalyste. On retrouve en effet la solide maxime du psy dans sa proposition législative, « Paye ta cure et ta cure te guérira ».

     

     

    M. le Député oublie cependant que les salariés, retraités et chômeurs qui ne paient pas d'impôts ne le font pas pour une raison nécessaire : ils ont très peu d'argent,. Parce que, comme dirait M. de la Palisse, ils sont pauvres, voire dans la misère. On peut regarder cette erreur d'appréciation avec tout de même une relative indulgence, lui et ses camarades à écharpe ont des revenus très confortables qui les classent parmi les riches. Lesquels revenus, toujours revalorisés, ne sont malheureusement pas sans effets dommageables sur la com-préhension des phénomènes qui touchent la majorité des français : privation, frustration, angoisse, fatigue et résignation. Corollaire de ce loupé, M. le Député part en guerre la fleur au fusil contre le FN, les fascistes qui n'ont pas encore d'écharpe, alors qu'ils ne sont que les reflets sur le mur de la caverne puante d'austérité où se débat la société française. Un psy diagnostiquerait sans doute un certain déni dans le travail et les propositions de Razzy Hammadi. Déni nécessaire pour vivre sans aigreurs un statut social, des alliances, des allégeances et un miroir médiatique qui le poussent, indéniablement, à agir contre les pauvres.

    Faut-il rappeler les évidences que même les pôv' con reconnaissent, et surtout eux d'ailleurs « De gauche" ou "de droite", on est le résultat de son entourage, de son mode de vie, des structures qui nous dirigent.
    Mais sans doute M. le Député est-il assez intelligent pour l'avoir compris et sans doute le sera-t-il au point d'être capable de surmonter son conditionnement en proposant, peut-être de taxer ceux qui ne payent pas d'impôts, sans être pauvres, je parle des multinationales comme la BNP, dont il paraît que François Hollande veut nommer l'ex numéro deux à la tête de la Banque de France. Laquelle BNP est la championne des avoirs en paradis fiscaux et des leviers spéculatifs dans le casino boursier planétaire pour une imposition ridicule.

     

     

    Pour terminer, je dirais que contrairement à ces palinodies médiatiques, il faut dire que tous les français payent moults impôts, à commencer par la TVA qui frappe très durement et en permanence les pauvres, ou la CSG, la CRDS dont tous ne sont pas exclus, loin de là.

     

     

    Juste un mot de plus. En cognant sur ceux qui sont déjà à terre, M. le Député oublie une règle de base, couvrir ses arrières. C'est assez farcesque, en effet, même pour ceux que cette tentation législative ne fait que peu rire, que d'énumérer les privilèges - l'Obs ; 21-04-2013 - non-imposables (sauf modifications récentes) de M. le Député : indemnité dite de fonction indemnité représentative de frais de mandat" (IRFM), carte de gratuité SNCF en 1re classe, taxis, carte RATP, (92 vols intérieurs par an), frais de matériel informatique, de courrier, de téléphone (5 lignes fixes ou mobiles + un abonnement internet).

     

     

    Une dernière, si M. le Député le permet. Il se veut magnanime avec ces assistés. On va juste les taxer symboliquement. De 40 ou 50€. Une somme évidemment symbolique pour qui gagne à 31 ans 4500€/mois dans un cabinet conseil.
    En dessous du seuil de pauvreté, ces misérables 50€ payent quand même la facture d'électricité du mois si on se douche pas trop, on garde un pull dans l'appartement et on joue un peu avec le conjoint et le gosse pour activer la circulation du sang.

     

    J'oubliais, j'ai bien vu votre assistant parlementaire avec sa calculette. 50€ multiplié par 17 millions de foyers fiscaux, ça engrange 850 millions d'euros. Un an de budget pour les guerres de Hollande contre le terrorisme. Évidemment, elles ont l'inconvénient de tuer un maximum de pauvres qui ne pourront payer d'impôts dans leur pays. En revanche, on peut ainsi classer en actif les pauvres payeurs occidentaux et les pauvres assistés d'ailleurs, ce qui est plutôt commode quand on veut éradiquer le FN.

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    colporteur
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 18:03

    Comme les pauvres ne manquent pas, le gouvernement prévoit aussi d'amputer les alloc logement et l'AAH...

     

    2
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 18:16

    Merci Colporteur, pour ces bonnes nouvelles...

    3
    fdenis
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 18:34

    sans compter l essence et les taxes sur les clopes, alcools etc etc ... pour memoire le prix d un l d essence (mal raffine, soit) en Iran c est 0,30 Euros .... faites la difference. Tant qu au tabac il suffit de franchir les portes d une institutions psychiatriques pour comprendre a quel point ce produit sert de lien de sociablilite evident pour tout ceux qui n ont rien .... et qui aimerait partager un peu ....

    je passe les curiosites comme les abonnements de portable, d eau etc etc qui sont autant de depenses incompressibles et qui touchent "egalement" les plus defavorises

    Francois

    4
    Nato
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 18:43

    Monsieur Hammadi était en juin à la Mairie de Montreuil pour les remises de médailles régionales au concours d'un des meilleurs apprentis de France (MAF). Il nous a vanté les mérites de la nouvelle loi de son cher gouvernement exonérant totalement de cotisations patronales les contrats d'apprentissage. Evidemment lui parlait de charges patronales. Quand début juillet la Caf m'a sucré les 3/4 de mes allocations familiales et la moitié de mes allocations logement au prétexte que mon fils ainé apprenti ( richissime puisqu'il gagnait 55% du smic sur 11 mois!) n'était plus à ma charge ( ben tiens), j'ai compris qui payait les exonérations des patrons !!!

      • Dimanche 4 Octobre 2015 à 18:49

        Oui Nato, les mots ne sont innocents, ils précèdent et commandent les actes. Hammadi et ses congénères à écharpe ont repris in extenso le vocabulaire du Medef. Le salaires, les cotisations, tout cela n'est que "charges". Les allocs, logement, familiales, handicapés, ce n'est qu'un "filet social". Mince barrière bonne à être trouée, alors que ce devrait être un socle pour aider à garder la tête haute et la vie sereine.

    5
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 18:43

    Merci François, on dirait que ceux qui sont au pouvoir sont dans une réalité bloquée comme nous, finalement. Ils ne savent qu'inventer des lois et règlements pour nous priver et nous contraindre. Ca tient, à mon avis, au déploiement de leur pouvoir et de leurs privilèges sans entraves ou presque. Ils ont grand peur au fond d'eux-mêmes que ne tourne le vent, ils sont pris dans l'habitude du pouvoir et ils doivent donner le change.

    6
    Dimanche 4 Octobre 2015 à 20:22

    "il est à plus de 2800€/mois, ce qui permet une réflexion apaisée sur ce peuple inconstant, pulsionnel et si peu reconnaissant envers ces élus qui se battent pour lui faire la vie douce. [...] qui gagne à 31 ans4500€/mois dans un cabinet conseil." Et maintenant comme député, côté pognon,  il n'est pas trop dépité.

    Devraient faire gaffe, lui les autres bien installés, que le peuple ne devienne taquin et soit tenté de raccourcir les têtes... ;o)

    7
    verdurin
    Lundi 5 Octobre 2015 à 00:33

    Moi je suis riche, avec presque 2500€ par mois.

    Mais il me semblerais plus juste d'augmenter l’impôt direct  pour diminuer les impôts indirects.

    Et, si je gagnais moins je préférerai payer 50€ d’impôt direct plutôt que 20% sur tout ce que j'achète.

    Il est d'ailleurs facile de remarquer que cet article rejoint directement les revendications du MEDEF.

    Il veut réduire au maximum l'impôt direct et augmenter les impôts indirects, genre TVA.

     

    Réfléchir avant de s'indigner ne me semble pas inutile.

    8
    Lundi 5 Octobre 2015 à 10:33

    En effet, on dirait bien que de plus en plus de gens en ont marre d'être trompés et matraqués. C'est à peu près le sentiment qui me mène et commande mes quelques réflexions, Partageux.

    Quant à fait le jeu du Medef, c'est tellement inepte que ça ne prouve qu'une chose verdurin, vous n'avez pas lu l'article, vous jugez de votre pièce confortable, en empilant à la diable des arguments qui n'en sont pas comme une boite de com devenue patraque à force de mensonges qui tentent de justifier ce qui défie le bon sens et les valeurs de la Gauche.

    9
    un Passant
    Lundi 5 Octobre 2015 à 11:36

    Sans oublier que le RMI a été remplacé par le RSA , ce qui veut dire que si tu fais pas d'effort (E-F-F-O-R-T , bien comprendre ) pour te trouver dans une médiocre case taf et bé tu risque de pu avoir de "Droits" tout court . Balaize les mecs...

    10
    Lundi 5 Octobre 2015 à 13:12

    C'est toujours dans la même optique idéologique : les classes populaires sont des feignasses et il faut leur donner peu avec contrepartie. Corollaire, les classes monarchiques ont droit a tout contre rien, ou presque. Le fond du fond, les  dominants se pensent intrinsèquement différents de nous, les patriciens et nous les sous-hommes.bad

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :