• D - 13

     

    D comme le Déconfinement, comme un malentendu. On s'apprète à curer les égouts politiques, l'économie part à la dérive, notre horizon intérieur chancelle. Et quelques souvenirs cruels flottent toujours. Le journal poétique prend acte.

    Forme quatrain, pour quelques temps. Périodicité accordée aux temps et à l'humeur du rédacteur.

     

     

     

    D - 13u milieu de la rue se croisent les tenues et les saluts presque ordinaires

     

    lentement je sors, rien ne presse en moi sauf

     

    un écho une mélancolie quelques mots sur une façade attaquée

     

    remerçions, en lettres délavées, remerçions, mais qui mais quoi ?

     

     

     

    j'ai tiré sur le paon traversant le poste

     

    un peu de miel sur mon quignon de vie

     

    les déconfinés dans la lumière du sattelite-tueur

     

    aux fins fonds du dehors naviguent et moi, je suis chez moi

     

     

     

    traversant la table du restaurant, le plexiglas nous glace

     

    en même temps nous écartons nos masques et nos dents osent affirmer leur nature

     

    à cette table je ne vois aucun signe clinique positif

     

    la joie des déconfinés ne passe toujours pas l'immnunitaire barrière

     

     

     

    get up stand Ostende, Oslo, oh oh oh

     

    trop de brune, trop de bière, amère la vague

     

    avec mon frère masqué pas mort, en terrasse

     

    on boit assis comme des rescapés en écoutant Marley


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :