• Celles qui me poussent à l'intérieur

     

    Cette nouvelle série s'intitule Souveraineterre. La justice dans la liberté comme souveraineté décline ce que l'humanité sera parce qu'elle l'est déjà.

     

     

     

    Hommage à François Béranger           

     

    Celles qui me poussent à l'intérieur e poète sur son clavier dépose

     

    des roses et puis des marguerites et

     

    des lilas et puis tous les pétales 

     

    cueillis dans sa tête

     

     

     

    la fleur abaque de son univers

     

    compagne obligée

     

    du fusil

     

    de la croix

     

    des ailes

     

    des tombeaux

     

    de la grâce

     

    de la mémoire

     

    qui s’en va

     

    là où l’herbe songe

     

    à repousser

     

     

     

     

    sésame sans clé

     

    seul à se tenir

     

    prêt aux portes inouïes

     

    le poète est une espèce

     

    en voie d’apparition

     

    contre

     

    les ors 

     

    les barbelés

     

    les machines

     

    les leurres

     

     

     

     

    le poète essouffle les vagues ritournelles

     

    s’enroule dans les mots

     

    lèche la langue épuisée

     

    pour trouver

     

    des motifs

     

    des monades

     

    des mosaïques

     

    des mots vrais comme 

     

    les mots vrais 

     

     

     

    montrez-moi une fleur sans pétales

     

    et je dessinerai un homme

     

    montre-moi des chardons farouches

     

    et je jardinerai l’avenir


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :