• C2J10 - chronique du 2ème confinement - jour 10

     

    Chronique entre fiction et réalités, dans l'espace-temps du reconfinement...

     

     

    C2J10 - chronique du 2ème confinement - jour 10

    Pensé successivement  à :

    - commenter à chaud les érections US. Dégoût. On devine la fin promise à ce pauvre peuple états-unien par cette élection, voire la suivante;

     

    - tirer des leçons virales de l'absence persistante de toutes ces petites créatures qui font peur - araignées, lucanes, fourmis, moustiques - et croiser les doigts pour ces bestioles, elles n'avaient pas une chance;

     

    - éventrer l’ouvrage d'un prétentieux qui fait la théorie et le roman de sa théorie - sous forme burlesque avec mots perdus, lapsus gâteux, histoires envasées,  prose ponpontifiante -, mais sursaut moral, je ne commente que les bouquins à sauver, ou presque, ceux qui peuvent un tout petit peu nous protéger du tsunami marchand bombardant sans répit à coups de romans sentimentaux, fanfictions et séries TV adaptées aux têtes de gondole, sans oublier la marée de bonnes histoires sans un iota d'écriture, qu'on aura oubliées à peine lues;

     

    - approcher fictionnellement tous ces gens livrés uniquement à eux-mêmes, dans leur case confinée, avec quelque chose de drôlatique - oui, drôlatique n'est plus très utilisé, mais il m'est revenu parce drôle et grinçant à la fois -, donc, drolatique comme un curé, ou un rabbin, un imam, un lama (pluralisme respecté) qui commande une poupée sexuelle et râle parce qu'on l'a livrée avec masque incorporé au visage...ou comme une vieille qui dort avec son obèse, de plus en plus obèse chien, dans le canapé de son meublé, on devine la chute, peut-être pas de qui, ni les conséquences..;

     

    - écrire quelque chose de bouffon, un président s'offrant un miroir qui lui répète "Vous êtes tellement beau" chaque fois qu'il passe au maquillage. Mouiii, bon, bof. Ca dépend, si je travaille la voix du miroir, l'infatuation du président ou les assistants et conseillers qui font miroir au président...;

     

    - laisser tomber la fiction pour aujourd'hui, vu que les entrées maritimes se sont calmées, les nuages sont allés se répandre ailleurs, et qu'il y a plus de choses sur la Terre et dans le ciel que dans toutes mes divagations.


  • Commentaires

    1
    H;E;DAYSSOL
    Mardi 10 Novembre à 10:41

    Bien pensé !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :