• Au bleu du ciel

     

     

     

    Au bleu du cielar tous mes rêves envolés parlent de l'espace

     

    Hier comme demain, je lève les yeux au ciel azuré

     

    Un espoir si grand qu'il me soulève le corps

     

    Je vole et fend la clarté bleutée

     

    Mon regard traverse en douceur l'espace

     

    Mon chemin, ma destination

     

     

     

    Grésille en moi l'alternatif céruléen

     

    Il m'emporte vers ses terres sans limite autre que la nuit

     

    Je suis en bas, si petit et si cloué, je m'envole si haut

     

    Au bout de mes bras tendus, mes doigts suivent la lumière

     

     

     

    Descendre les marches inversées du ciel, monter vers l'épiphanie

     

    Car tout sera égal devant la paix qui règne là-haut

     

    Dissous, je serai plus vivant, loin des monades éperdues

     

    Le mystère de l'existence, l'indicible grâce de la beauté, je les sentirai

     

    Je serai un et tout, ineffable, enfoui, enlacé

     

    Pourtant unique et présent

     

     

     

    Je serai la Terre et le Ciel

     

    Je serai la magie et celui qui la conte.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :