•  

    Extrait de mon dermier roman...

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Poursuite du rappel à humanité d'un certain vocabulaire  L'idée est toujours de voir vers quel chemin les abstractions linguistiques de la géométrie, des mathématiques ou de la physique conduisent, comment s'exprime la tension entre l'humanité et ses vocables les plus abstraits.

    La série devrait comporter 24 occurrences, ou plus, le voyage étant le chemin.
    Aujourd'hui, dernier texte de cette série. 

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Poursuite du rappel à humanité d'un certain vocabulaire  L'idée est toujours de voir vers quel chemin le vocabulaire de la géométrie ou de la physique conduit, comment s'exprime la tension entre l'humanité et ses mots les plus abstraits.

    La série devrait comporter 24 occurrences, ou plus, le voyage étant le chemin.
    Demain  ouvrira sur le dernier texte de cette série. 

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Pi

     

    Poursuite du rappel à humanité d'un certain vocabulaire  L'idée est toujours de voir vers quel chemin le vocabulaire de la géométrie ou de la physique conduit, comment s'exprime la tension entre l'humanité et ses mots les plus abstraits.

    La série devrait comporter 24 occurrences, ou plus, le voyage étant le chemin.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Retour sur le chemin des monuments  linguistiques de la science.  L'idée est encore, pous quelques semaines, de poser certains de ces autorités textuelles comme barrière et guide à la fois, pour voir vers quel chemin le vocabulaire de la géométrie ou de la physique conduit, comment s'exprime la tension entre humanité et représentations théoriques.

    La série devrait comporter 24 occurrences, ou plus, le voyage étant le chemin.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Pro/p(r)ose c'est un magazine culturel que j'apprécie, non parce qu'il me publie régulièrement, mais parce qu'il tente de se situer entre mainstream et qualité supérieure. Concrètement, il propose des articles de bonne tenue et des créations balayant la culture populaire et les propositions plus ardentes, profondes que goutent les esthètes. Et pas que, à mon idée. C'est pas parce qu'on sert des Big Mac toute la journée ou qu'on récure les chiottes du Sofitel qu'on a pas une perception, une envie d'un monde qui flotte et nous réconcilie avec le désordre ici-bas.

    Tout ça pour dire que le spectre est assez large mais toujours de bonne tenue. Et que donc, je suis content que Karen Cayrat, animatrice et bergère de l'équipe, retienne mes créations.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique